22/08/15

Visites de maisons (2/2)

Après cette matinée bien remplie, nous nous posons et mangeons tranquillement avant de faire un topo de nos impressions pour chaque maison visitée.

Une à une, nous nous les remémorons en relisant les descriptions sur internet ainsi que nos propres notes prises sur le vif. Maison n1 : non ; maison n2 : c’est vrai qu’elle est superbe, mais quand même au-delà du budget ; maison n3 : non ; maison n4 : non ; maison n5 : hors de question ; maison n6 : pas moyen.

Et puis là Mari me dit : “Oh mais regarde, le prix de la deuxième maison vient de baisser !!”. Certes elle est toujours un peu au-dessus du budget, mais refaisons nos calculs là pour voir si ça ne pourrait pas rentrer quand même. Cette maison est tellement superbe que ça vaut peut-être le coup de manger des pâtes plus souvent (et puis c’est bon les pâtes !)…

IMG_3891

Notre repas se termine et nous appelons Barry qui nous dit qu’il a une autre maison à nous faire visiter cet après-midi et qu’on peut s’y donner rendez-vous à 15h. Nous avons deux heures devant nous et en profitons pour nous promener dans le quartier de notre maison préférée. Nous visitons la jolie église, nous longeons les rues voisines ; franchement on se verrait bien vivre dans ce coin-là !

Ensuite, il nous reste encore un peu de temps alors nous passons dire bonjour à Choup : “Coucou, surprise ! On passait par là alors voilà…” ; ce serait cool d’être presque voisins !

Nous rejoignons ensuite notre agent devant la maison suivante. À vrai dire elle ne nous pas marqués plus que ça car nous avions la numéro 2 en tête qui était au même prix mais plus grande, plus jolie, plus chaleureuse, plus tout en fait…

Nous demandons donc à Barry à retourner voir notre coup de cœur du matin. Nous visitons de nouveau la maison et nous nous y verrions vraiment bien : Woody pourrait prendre la chambre jaune et Buzz la bleue. Le jardin est d’une bonne taille pour que les enfants puissent s’amuser pendant qu’on les regarde par la fenêtre du salon ou de la cuisine. Le sous-sol complètement aménagé pourra faire office de salle de jeux ; les enfants seront ravis !

Bref, franchement oui, je crois qu’on aimerait bien l’acheter. Elle est tout de même toujours un peu au-dessus du prix que nous pensions mettre à la base, alors nous annonçons à Barry que nous allons faire une offre sur cette maison à notre prix. Après tout, cela fait 3 mois qu’elle est en vente ; peut-être que les vendeurs seront prêts à considérer notre proposition.

Nous suivons donc notre agent à son bureau, lisons avec lui la liste détaillée des caractéristiques de la maison ; tout est parfait sur le papier à part le four qui ne marche plus très bien, mais ça n’a aucune importance. Par ailleurs, les vendeurs laissent tout l’électroménager dans la maison en partant, et les machines avaient l’air pas mal.

Nous nous retrouvons à signer un tas de paperasse, officialisant notre offre d’achat. Barry nous explique qu’une fois l’offre acceptée par les vendeurs, il faudra lui communiquer rapidement le nom d’un avocat pour l’Attorney review qui doit se faire environ 2 jours plus tard. Ensuite il faudra mettre une partie de notre apport sur un escrow account dans les jours qui suivent et 10 jours après la revue de l’avocat aura lieu l’inspection de la maison pour laquelle il nous faut choisir un expert. Suite au compte-rendu de l’expert suivront les appraisals, puis l’under writing et enfin le closing sous réserve de l’obtention du prêt bancaire qui prend de une à cinq semaines.

“- Oh là, tout ça ? Attends, Barry, j’ai rien compris ; tu peux répéter ?
– en gros ça fait une remise des clés dans 2 mois, ce qui nous amène au 20 octobre
– Ah, ok… Tu peux tout répéter quand même stp, je vais faire un schéma, on y verra plus clair (et puis j’aime bien les schémas)”

Je vous recopierai mon schéma plus tard, là j’ai la flemme…

Mine de rien, ça fait quelque chose, de remplir tous ces papiers. T’imagines que si les vendeurs acceptent notre offre, là c’est fait ? Waouh !!

Barry nous dit qu’il va envoyer aussitôt notre offre au broker (l’agent immobilier mandaté par les vendeurs) et qu’on aura la réponse demain ou au pire mercredi.

Du coup, vous aussi vous aurez la réponse plus tard ! Bisous

20/08/15

Visites de maisons (1/2)

Nous avons passé une partie du weekend à parcourir les sites d’annonces immobilières pour lister les maisons qui nous plaisent dans le quartier où nous aimerions nous installer. En faisant cela, j’ai eu un gros coup de cœur sur l’une d’elle.

Screen Shot 2015-08-19 at 7.53.19 PM

Nous envoyons cette liste à notre agent immobilier pour qu’il nous les fasse visiter lundi.

Lundi arrive: nous avons rendez-vous au cabinet à 9h30. Nous arrivons dans le bureau de notre agent et il nous présente rapidement la liste des maisons qu’il va nous faire visiter. Je vois que plusieurs maisons que nous avons sélectionnées n’y sont pas, dont la maison qui me plait ; il me dit qu’elle a déjà été achetée… snif… Et puis ça m’agace un peu car il a inclus plusieurs autres maisons qui sont largement au-dessus du budget que nous lui avions mentionné.

Nous commençons les visites.

Première maison

Elle se trouve dans la rue de l’école, donc pratique. D’extérieur elle est assez jolie.

Nous entrons dans le salon qui est tout petit. À côté il y a la salle à manger qui est tout aussi petite. Je dis à l’agent que je préfèrerais une grande pièce que deux petites. Il me répond : “oh mais il suffit d’abattre le mur, donc c’est plutôt bien, non ?”. Déjà qu’elle dépasse carrément le budget, je n’ai franchement pas envie de faire des travaux en plus là…

Et puis la cuisine, toute petite, tellement petite qu’en fait le frigo est dans les escaliers qui mènent à la cave. Oui oui, vous avez bien lu. Genre tu te mets sur une marche avec le pied gauche, l’autre pied dans le vide pour pouvoir l’ouvrir. Je n’en reviens pas, le frigo dans les escaliers… Non mais, fallait déjà avoir l’idée… Bref…

Bon déjà là, on savait qu’on ne voulait pas de cette maison. Vu qu’on n’y est, on monte voir les chambres. La moquette est sale (bon, ça s’enlève, certes, mais les tâches me font penser à des problèmes d’humidité alors bof), il fait super chaud car c’est sous les toit et il n’y a pas de clim dans la maison. Et pour finir, c’est du chauffage du fiel.

Deuxième maison

Elle est beaucoup trop chère, mais elle est très jolie d’extérieur comme intérieur. En fait, elle n’est pas juste jolie, elle est vraiment géniale : c’est propre, bien entretenu, la cave est complètement aménagée ce qui rend l’ensemble vraiment très grand, il y a un jardin d’une taille juste comme il faut… Bref, super maison, mais quand même trop chère…

Troisième maison

Elle aussi est assez chère. Les chambres sont pas mal, mais le plafond est assez bas, ça fait un peu étouffant. Le salon et la cuisine feraient l’affaire. Nous allons ensuite voir la cave qui est dans un état catastrophique : elle a pris l’eau lors de Sandy il y a 3 ans et elle n’a jamais été refaite depuis. Ça donne une idée assez négative de la façon dont les propriétaires actuels l’entretienne, et ça ne fait pas envie…

Quatrième maison

J’étais assez méfiante pour celle-ci car il n’y avait aucune photo de l’intérieur sur le site internet, même si d’extérieur elle est plutôt jolie. Nous entrons et découvrons une maison au parquet tout beau tout neuf. Les fenêtres sont toutes neuves aussi. On voit que la cuisine vient elle aussi d’être intégralement refaite.

Je commence à me dire que c’est peut-être la bonne, et puis nous allons voir les chambres. Or, sur les 3 chambres annoncées, une est franchement minuscule ; on ne peut même pas y mettre un lit et un bureau, ou alors on ne peut pas y entrer après. Bref, je ne considère pas ça comme une maison à 3 chambres… Et l’agent nous dit “mais si, regardez, il y a de la moquette dans le grenier ; c’est celle-là la troisième chambre !”. Franchement, vu le-dit grenier, je ne me verrai pas y mettre la chambre d’un des enfants…

Bon, et puis, une maison dont tout a été refait à neuf visiblement après le départ des précédents propriétaires, ça sent l’entourloupe… Probablement des gros problèmes d’humidité/moisissures ou autre chose pas mieux…

Cinquième maison

Pareil que la précédente, je n’y vois que deux chambres. Et puis nous allons voir le jardin qui est en friche et, dans la propriété voisine, nous voyons deux gros chiens qui se mettent à aboyer sans se calmer. Pour avoir vécu pendant 4 ans dans une maison avec un chien en face, qui aboyait toutes les nuits, ça c’est éliminatoire sans discussion !

Sixième maison

L’agent nous dit : “allez, ce n’était pas prévu, mais allons en voir une de plus, je suis sûr que vous allez l’aimer”. Il annonce le prix et je lui dis qu’elle est encore plus chère que les autres et que ce n’est même pas la peine d’y aller. Il insiste.

Nous arrivons devant une immense maison. Une fois entrés à l’intérieur, je constate une moquette épaisse dans l’immense salle à manger et une épouvantable odeur d’urine me prend à la gorge. La cuisine est grande, mais dans un état épouvantable. À l’étage, les chambre sont grandes, claires, plutôt propres. Quoiqu’il en soit, pour moi, dès que je suis entrée dans cette maison je me suis dit qu’il était hors de question qu’on vienne ici ! L’agent nous vante les mérites de cette grande maison : “imaginez le potentiel qu’elle a, si on refait tout”. Ouais, ok, mais bon là déjà tu nous exploses le budget, on ne va quand même pas mettre plusieurs dizaines de milliers de dollars en plus pour refaire tout le rez-de-chaussée !

Fin de la matinée

Il est 12h, nous avons tous besoin d’une pause. De toutes façons, nous avons visiblement visité l’ensemble des maisons disponibles du quartier que nous visions. Il en reste juste une, pour laquelle l’agent n’a pas réussi à joindre les propriétaires pour la faire visiter. Il nous propose de faire une pause pour le déjeuner et il nous tiendra au courant si il a des nouvelles en vue de la visiter peut-être cet après-midi.

La suite au prochain épisode 🙂

15/08/15

Et si on achetait ?

Fotolia_83224565Il y a quelques mois, au moment où notre propriétaire nous a demandé si nous souhaitions renouveller le bail pour un an, nous nous sommes vaguement posé la question : est-ce qu’on reste dans notre appartement, super bien placé mais qui commence à coûter cher, ou est-ce qu’on déménage ? Et si on déménage, est-ce qu’on loue autre chose, ou est-ce qu’on achète ? Est-ce qu’on reste à Jersey City ou est-ce qu’on va ailleurs ? Où ça ?

Bref, ça faisait beaucoup de questions et notre propriétaire attendait la réponse alors nous avons décidé de faire une troisième année dans notre appartement. Nous nous poserions de nouveau toutes ces questions tranquillement après l’été en vue de déménager au printemps prochain.

Mais voilà que nos amis Choup&Lyly nous ont invités à leur crémaillère, dans une jolie petite maison à une vingtaine de kilomètres de chez nous. Nous avons trouvé le quartier et ses environs bien agréables et avons réalisé par la même occasion qu’il y avait des maisons de taille suffisante dans notre budget. Après une magnifique (et fort sympathique) après-midi dans leur jardin, nous sommes rentrés chez nous avec un nouveau projet : acheter une maison dans ce coin-là.

Nous avons donc commencé à nous renseigner. Nous aimerions être près d’une bonne école publique et pas trop loin d’une gare ou de l’arrêt d’une ligne de bus allant à Manhattan. Nous avons ainsi déterminé un périmètre dans lequel nous avons regardé en ligne les maisons listées à la vente. Comme l’école est bonne, le quartier est un peu cher, mais il y en a quand même quelques unes dans notre budget.

C’est bien rigolo de chercher des maisons sur internet, mais la première étape sérieuse, c’est d’obtenir un Pre Approval. C’est un document dans lequel une banque atteste notre capacité d’emprunt et d’achat. La plupart des brokers (agents immobiliers) souhaitent prendre connaissance de ce document avant de faire visiter des maisons. Cela évite à tout le monde de perdre son temps à (faire) visiter des maisons dont le prix est inaccessible à l’acheteur potentiel.

En moins de 24h après en avoir fait la demande, nous avons eu notre pre approval que nous avons aussitôt envoyé à notre broker. Après quelques échanges par email, nous avons déterminé la liste des maisons que nous aimerions visiter, et ce dès lundi !

À très bientôt donc pour la suite de cette nouvelle aventure !

 

4/07/15

Graduation!

La fin de l’année scolaire est arrivée, il y a déjà plus de deux semaines, mais une fois de plus je ne suis pas en avance pour vous raconter ça…

Pour clôturer l’année, l’école a organisé le pic-nique annuel où se sont retrouvés professeurs, élèves et parents, dans un espace en plein air réservé pour nous à une heure de route dans la campagne du New Jersey. Un énorme terrain de verdure avec toboggans, balançoires, piscine, mini-golf, terrains de volley, et autres jeux divers nous attendait pour passer la journée entière. Les enfants se sont bien amusés, avec leurs copains pendant que nous papotions avec les autres parents et les professeurs auquel les enfants venaient régulièrement faire des câlins.

Un clown était là pour gonfler des ballons et en faire des objets ou animaux (que les enfants ont laissé tomber par mégarde quelques minutes plus tard, et forcément ça a éclaté…) et puis nous avons partagé le repas tous ensemble. C’était une belle journée pour finir cette année scolaire !

Quelques jours plus tard a eu lieu la graduation (= remise des diplômes) pour les classes de Kindergarten (équivalent Grande Section de maternelle). Première Graduation de ma vie, je ne savais pas trop à quoi m’attendre si ce n’est ce que j’avais déjà vu dans des films pour des élèves qui terminent leurs études. Et bien en fait, ça y ressemblait beaucoup !

Les élèves en toge sont montés sur l’estrade un à un, et puis Buzz a pris le micro pour annoncer le salut du drapeau. Élèves et parents se sont mis debout pour réciter le Pledge of Allegiance suivi de l’hymne national.

IMG_5418

Ensuite, les enfants ont chanté quelques chansons illustrant les connaissances qu’ils ont acquises pendant l’année. Puis chacun a pris la parole pour dire en quoi il est fier de ce qu’il a accompli en Kindergarten : “Je suis fier d’avoir bien fait mes fiches de lectures et tous mes devoirs”, “je suis fier d’avoir eu 3 étoiles à toutes mes dictées”, “je suis fier d’avoir appris à lire et à écrire”… et puis chacun d’eux a expliqué ce qu’il voulait faire comme métier plus tard et pourquoi. Donc parmi les camarades de Buzz, nous aurons donc un joueur de baseball, un pêcheur, un jardinier, un clown, un inventeur, … Nous avons bien ri quand l’un d’eux a dit “Je serai directeur d’école pour dire aux professeurs ce qu’ils doivent faire”. Buzz, quant à lui a décidé de devenir policier “pour mettre les méchants en prison”.

Après les discours des élèves, ce fut le tour de leur maîtresse qui les a ensuite appelé un par un pour leur remettre leur diplôme. C’était une très belle cérémonie pour venir clôturer une année formidable !

21/06/15

Des nouvelles

Voilà trois mois que mon blog se repose. Ce n’est pas l’envie ou le manque d’inspiration qui m’a retenue, mais un manque de temps et une période un peu stressante au travail. En semaine, je suis souvent rentrée le soir avec les enfants déjà prêts à coucher, et je dois vous avouer qu’une fois les enfants au lit, j’avais plus envie de m’affaler sur le canapé que d’allumer mon ordinateur. Quant aux week-end, j’avais plus besoin de profiter des enfants que de faire quoique ce soit d’autre. Et puis de toutes façons, les week-end passent toujours trop vite…

Pourtant, pendant ces mois de silence, il y a de nombreux moments que j’avais envie de partager avec vous. Pour la peine, je vais essayer de me rappeler de tout (c’est pas gagné) et de vous faire un petit résumé.

Je revois mon dernier article qui parle de la chanson des états américains. J’ai presque l’impression que c’était hier car les enfants continuent à la chanter presque tous les jours. À force de l’entendre, je commence à connaître les paroles, pas encore complètement mais je pense être capable de vous citer les capitales d’environ un tiers des états. Je me suis dit que ça c’était bien beau, mais que ce serait bien qu’ils connaissent aussi les capitales européennes. J’ai essayé, mais ils n’ont rien retenu (à part Paris, c’est déjà ça)… Il faudrait que je leur trouve une chanson pour ça.

D’ailleurs, à propos de chants, Buzz nous chante tous les jours l’hymne national avec fierté. J’ai bien pensé à lui apprendre la Marseillaise aussi, mais quand je me suis remémorée les paroles, j’ai finalement opté de ne lui faire écouter que la mélodie.

Dans un autre registre, en avril, je me suis inscrite en cours de kickboxing dans le club où les enfants font du taekwondo. J’y songeais depuis qu’une copine qui en avait fait l’an dernier m’avait montré ses abdos, et puis là j’avais besoin de décharger mon stress donc c’était l’occasion. Mon tout premier cours fut mémorable. En arrivant, j’ai constaté qu’il y avait une grande majorité d’hommes bien costauds. Je me suis bien demandée ce que je faisais là. Et puis l’entrainement à commencé… Première fois de ma vie que j’essaye de faire des pompes. Bah franchement, je n’arrivais même pas à plier les bras et quand j’ai forcé pour les plier un minimum, j’ai juste réussi à m’affaler brutalement par terre. L’entraineur a été sur mon dos toute la séance pour me motiver (et aussi parce que devais avoir l’air un peu cruche parce que je ne captais rien aux instructions). Enfin bref, ça a été franchement laborieux et tout le monde est venu me voir à la fin du cours pour me dire des “good job” ou “you did very well!” qui m’ont bien fait rire intérieurement. Deux mois plus tard, ça va mieux, même si j’ai toujours un peu l’impression d’être un boulet dans ce cours. Vivement qu’un nouveau débutant arrive pour que je me sente douée !

Le 10 mai, nous avons fêté la fête des mères (trois semaines avant la France). Les mamans des élèves de Pre-K4 ont été invitées par les maîtresses pour la Mother’s Day celebration. Nous avons eu le droit à un petit spectacle avec des beaux poèmes et une jolie danse, et puis les enfants nous ont offert des beaux cadeaux avant de partager le petit déjeuner tous ensemble. C’était sacrément émouvant et j’ai été bien gâtées par mes deux petits chéris !

IMG_3240IMG_3253IMG_3255IMG_3292
IMG_3257

23/02/15

African-American History Month

Aux États-Unis, le mois de février est un mois de commémoration du peuple afro-américain au cours duquel est notamment célébrée l’abolition de l’esclavage. Dans ce cadre, Buzz a ramené des devoirs à faire ce weekend à la maison, avec un dossier à faire sur une personnalité afro-américaine de son choix.

Le dossier doit contenir le nom et la date de naissance de la personne choisie, un dessin la représentant et une description de ce qu’elle a fait de bien. La consigne étant de laisser les enfants faire le dessin eux-mêmes et de rédiger le texte sans aide (on a quand même le droit de discuter avec eux avant, mais les phrases doivent venir d’eux). Le tout donné le jeudi et à rendre le lundi, assorti d’un exposé oral devant toute la classe pour présenter la personne choisie. Ça sent le weekend laborieux, surtout quand on avait un peu envie de faire autre chose… Bon bref…

J’avais envie de présenter à Buzz toute une liste de personnalités intéressantes, mais il n’a rien voulu entendre : il veut faire son dossier sur Barack Obama et personne d’autre. Ok, donc c’est parti !

La première page a été réalisée sans trop de difficultés :
IMG_2881

Pour la deuxième, je lui ai proposé de décalquer une photo trouvée sur internet (déjà comme ça, il faut savoir que c’est lui…) :
IMG_2882

Enfin, la dernière page, sur laquelle Buzz a passé un certain temps…
IMG_2883

Quant à la préparation de l’exposé oral, disons qu’il en avait vraiment assez après ses trois pages et que nous n’avons pas eu vraiment l’opportunité de l’entraîner, alors croisons les doigts !

27/01/15

L’école, publique ou privée, à Jersey City

School design, vector illustration.
Voilà un moment que je voulais écrire un article sur le sujet, mais c’est assez difficile de regrouper des informations officielles intéressantes…

Tout d’abord, je tiens à préciser que ce que je vais dire s’applique à Jersey City en particulier. C’est valable aussi pour Hoboken et pour une partie des villes du New Jersey. Par contre ce n’est pas valable pour New York (enfin, il y a probablement beaucoup de points communs, mais pas que…).

L’école publique

Il y a de nombreuses écoles publiques à Jersey City et elles sont zonées comme en France. En fonction du quartier où vous habitez, vous pourrez inscrire votre enfant dans telle ou telle école. La plupart de ces écoles commencent en PreK4 (équivalent de la moyenne section de maternelle), mais quelques unes d’entre elles commencent dès le PreK3 (petite section).

La rareté des classes de PreK3 en école publique fait qu’il n’est pas forcément évident d’avoir une place dans une école pas trop loin de chez soi, mais c’est assez facile d’inscrire son enfant en PreK4 et dans les classes suivantes. La difficulté principale de mon point de vue, est de réussir à trouver des informations à ce sujet… J’ai beaucoup cherché sans trouver, mais grâce à Sherie, je peux vous faire part du lien pour l’inscription en école publique.

Les écoles sont notées (sur 10) en fonction des résultats de leurs élèves à des tests communs aux différentes écoles du New Jersey. De cette façon, les parents peuvent avoir une idée du niveau de l’école avant d’inscrire leurs enfants. Il faut savoir qu’ici les parents accordent une grande importance au niveau des écoles, car si je ne dis pas de bêtises, les admissions dans les lycées et études supérieures se font par concours, et dès la maternelle c’est un sujet de préoccupation.

Les charter schools

Les charter schools sont des écoles publiques qui se distinguent par une plus grande liberté sur le programme ainsi que sur les méthodes.

Contrairement aux écoles publiques classiques, qui sont ouvertes à tous ceux qui vivent dans le quartier correspondant, les charter schools ont un nombre de places fixé à l’avance et sélectionnent leurs élèves par tirage au sort, dans le cas où le nombre d’inscrits excède le nombre de places disponibles (ce qui est toujours le cas j’ai l’impression).

Les charter schools sont souvent initiées par des parents ou professeurs qui veulent créer quelque chose qui leur correspond, par exemple des écoles plus axées sur les arts ou sur les langues, ou encore avec une pédagogie particulière ou adaptée à des enfants pour qui le système classique ne convient pas, etc… Ça peut aussi être une école très classique pour laquelle on met en avant une excellence particulière. D’ailleurs, sur le site du département de l’éducation du NJ, la procédure de création d’une charter school est décrite (si quelqu’un a envie de se lancer dans un projet d’ouverture d’une charter school franco-américaine à Jersey City, allez-y ! Moi j’ai pas le courage mais je suis sûre que ça pourrait marcher).

Les inscriptions en charter schools se font entre début octobre et mi-novembre. Il faut faire une inscription par école et les résultats du tirage au sort sont connus entre fin novembre et début janvier, selon si vous êtes sur liste d’attente ou pas.

Les écoles privées

Un peu comme les charter schools, les écoles privées offrent des programmes et/ou méthodes variés. La grande différence c’est que les écoles privées sont payantes. À ma connaissance à Jersey City, les prix vont de $4,000 à $20,000 l’année. Les écoles catholiques sont généralement moins chères que les autres écoles privées car le diocèse contribue aux frais.

Les inscriptions se font auprès des établissement concernés, généralement suite aux portes ouvertes entre novembre et mars selon les écoles. Les processus diffèrent d’une école à l’autre : entretien ou non, avec les enfants et/ou les parents, lettre de motivation… J’ai vu un peu de tout. Dans certaines écoles, il suffira de remplir un formulaire (et un chèque) suite aux portes ouvertes pour être inscrit. Pour d’autres, il faudra faire une demande, puis le dossier de l’enfant sera analysé et les résultats connus deux mois plus tard.

Le Abbott Program

Plusieurs districts bénéficient d’une aide importante de la part de l’état du New Jersey. En effet, afin de permettre à tous les enfants d’être scolarisés dès l’âge de 3 ans, quelque soit les ressources de leurs familles, et dans la mesure où il n’est pas évident de scolariser ses enfants dans le public avant 4 ans, le New Jersey peut financer l’année de PreK3 dans les écoles et crèches privées des quartiers qui en ont le plus besoin.

J’ai du mal à trouver de la documentation sur le sujet pour être plus précise, mais je connais quelques écoles qui participent à ce programme à Jersey City.

Grâce à cette décision, il est possible de scolariser ses enfants gratuitement à partir de 3 ans à Jersey City. Bon par contre, si vous êtes sur le point de débarquer ici, sachez que les inscriptions se font très tôt et vous n’avez aucune chance d’avoir une place en Abbott program pour la rentrée suivante si vous arrivez après la clôture des inscriptions.

Bon courage ! 🙂

20/12/14

20th in America – Lumières de fêtes de ma ville

20thinamericaNous sommes le 20 décembre, et voici la troisième édition du défi blog 20th in America, organisé par Isabelle du blog FromSide2Side et moi-même.

Thème du jour : Lumières de fêtes de ma ville.

Le but est de prendre en photo les lumières de fêtes que vous pouvez admirer près de chez vous, aux États-Unis. En bas de l’article, vous pourrez trouver les liens vers les autres participants à ce défi (qui sont invités à me laisser un message en commentaire pour me faire part de leur participation).

Tout d’abord, quelques photos de Manhattan. Le week-end dernier, nous sommes allés voir le Père Noël chez Macy’s (très pratique, si ça vous dit, car on peut réserver en ligne pour éviter la file d’attente sur place, et en plus c’est gratuit) où nous avons admiré les belles décorations de Santaland.

IMG_5135

IMG_5143

Nous sommes ensuite aller voir le magnifique sapin de Noël de Rockfeller Center qui a beaucoup plu aux enfants

IMG_2564

Au retour, nous sommes passés devant ce joli renne

IMG_2567

Et maintenant, quelques photos de Jersey City, où maisons et bateaux sont décorés pour les fêtes

maison-bateau

Une jolie place

 

IMG_0510

Et pour finir sur une de mes vues préférées, avec Midtown en arrière plan

IMG_3497

Vous voulez participer à ce défi ? Voici les conditions :

  • Vous habitez aux États-Unis et vous tenez un blog
  • Chaque mois, le 20, vous écrivez un article sur le sujet annoncé le mois précédent
  • Vous devez, insérer dans l’article le logo et la phrase : Cet article participe au défi blog « The 20th in America » initié par Caroline du blog, Un rêve de Green Card et Isabelle du blog FromSide2Side. (avec les liens vers nos deux blogs respectifs)
  • Vous venez le partager en commentaire sur les blogs de Isabelle et Caroline, et nous ajouterons votre page à la liste des participants.

Le mois prochain, en novembre, le thème du défi blog « The 20th in America » sera :
Les grandes rues

A bientôt pour le prochain 20th in America, le 20 janvier, et en attendant je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes !

 

Les participants :