Bilan de ma semaine

Je tenais à vous faire un petit topo de ma première semaine au travail et à partager avec vous mes premières impressions (pour voir si ça se confirme ou pas par la suite).

Comme je vous ai déjà parlé de ma journée de lundi, je vais me concentrer sur les quatre jours suivants.

Mardi matin, j’arrive donc dans un autre bâtiment que la veille, à 10 minutes porte à porte de chez moi, et je rejoins Mandira dans le hall à 9h. Comme je n’ai pas encore mon badge, elle m’accompagne près de l’accueil pour demander une carte temporaire pour la journée et je dois passer mon sac aux rayons X. Ça rigole pas avec la sécurité ici !

Nous arrivons à l’étage et je la suis sur le plateau, principalement composé de bureaux à cloisons plus hautes que moi. On se croirait dans un labyrinthe… Elle m’amène devant l’un des cubicles et me dit que c’est mon bureau. Je constate qu’il y a de nombreux dossiers sur le bureau et que les tiroirs sont plein d’affaires personnelles (de l’argent, une tasse…). Je demande à ma chef si la personne qui était là avant va récupérer ses affaires. Elle me répond assez froidement : « il est parti hier. Il reviendra peut-être les chercher, tu peux les mettre ailleurs ». Bon, ça sent le mec qui s’est fait viré la veille sans prévenir. Bonjour l’ambiance de départ… 😐

bureau

Mandira me donne à nouveau de la doc à lire (pfff…) en attendant d’avoir mes codes de connexion puis elle me dit qu’il y a une réunion téléphonique avec je-sais-pas-qui sur le point de commencer. Elle me propose de me joindre à la conversation, juste pour écouter (ça tombe bien, je n’aurais pas sû quoi dire). J’écoute donc la réunion qui a duré 20 minutes et à laquelle je n’ai pas compris grand chose vu que j’ai entendu parler de mousquetaires et de nombrils (cela dit après avoir cherché le sens des notes que j’ai prises, il s’avère que mousquetaire est le nom d’une application. Par contre, pour le nombril, c’était pas ça du tout 😆 )

À part ces deux anecdotes, il y a quelque chose qui m’a particulièrement marquée, c’est la froideur de l’ambiance. Bon, déjà, j’ai vite compris qu’il n’y avait aucune pause de la journée, mes collègues enchainant 9h-18h sans interruption. J’ai trouvé ça difficile le premier jour, et puis ensuite j’étais prête psychologiquement donc finalement ça se fait bien. Par contre, ce que je trouve difficile, c’est que personne ne discute de la journée. Les rares conversations que j’entends de loin concernent le travail et les collègues sont très distants. Je ne sais pas si c’est spécifique à mon équipe, ou si c’est général ici, mais je trouve ça désagréable, un peu comme une impression d’être exclue, sauf qu’en fait c’est normal. Certainement une question d’habitude je suppose…
J’ai pourtant fait quelques tentatives, avec différents collègues (parce que déjà que je n’ai pas vraiment de travail à faire, mais ne parler à personne de la journée, ça me rend folle !) :
moi : « Bonjour Vindhya, comment ça va ?
Vindhya : ça va. Qu’est-ce que tu veux ?
euh… rien, je disais juste bonjour, hein…

autre essai : « Bonjour Vishala, comment ça va ?
Vishala : ça va.
Elle me regarde, d’un air interrogateur. Je la regarde d’un air pas à l’aise et puis je m’en vais en ayant eu l’impression d’être passée pour une demeurée. Je crois que je vais arrêter de dire bonjour aux gens sans raison…

Autre tentative, avec un truc intelligent à demander : « Dis-moi, Mandira, est-ce que tu pourrais m’expliquer un truc ?
Mandira : désolée, j’ai pas le temps, vas demander à Vindhya »

2 min plus tard : « Vindhya, tu as un instant ? J’ai une question
Vindhya : je suis occupée, tu devrais demander à Mandira »
euh… c’est elle qui m’envoie là…

Vendredi matin (c’est pas trop tôt), Mandira finit par me dire que je vais bosser sur le même projet que Krishna, et que je peux lui demander de me présenter ce qu’il fait. Sauf que Krishna, il travaille sur un autre site, ce qui va être super pratique. Je sais qu’il vient régulièrement dans mon bâtiment, mais Mandira n’est pas capable de me dire quand (pourtant c’est sa chef aussi), et que je peux lui demander directement. Je lui demande « il est au courant que je vais bosser avec lui ? » et elle me répond « non ». Bah ce serait peut-être bien de le prévenir avant que je lui tombe dessus…
J’attends que Mandira prévienne Krishna que je vais faire équipe avec lui, et puis je lui envoie un petit message :
« bonjour Krishna, comment vas-tu ?
– Merveilleusement bien. Pourquoi ?
mais pourquoi les gens se sentent agressés quand on leur demande comment ça va ici ?
– Je me demandais quel jour tu seras ici la semaine prochaine ?
– Lundi et mardi
– Ah, super 🙂
– non, j’ai des choses importantes à faire, je n’aurais pas le temps de te voir
et bam !

Bon, voilà, j’ai l’impression d’être entourée de psychopathes… et pour ne rien arranger, je galère pour avoir les accès aux répertoires partagés de l’équipe, personne ne veut m’aider. La communication avec le support est un véritable moment de solitude parce que je ne pige pas un mot de ce qu’ils me disent quand j’appelle…

J’étais bien contente d’arriver enfin au week-end vendredi soir, et ça me fait plaisir d’avoir un jour férié jeudi grâce à Thanksgiving 🙂

29 commentaires sur mon article “Bilan de ma semaine

  1. BARRES TOI DE LAAAA !! lol

    Sans déconner psychologiquement ça va être dur , ne pas communiquer et se faire rembarrer ça va durer 5 minutes … Je crois savoir que tu as du caractère donc …Ou alors c’est un test d’endurance je ne sais pas …
    Concernant le boulot en lui même il est intéressant ?
    Franchement je suis super déçue pour toi , c’est quoi ces gens qui se croient supérieurs et constamment noyés dans un verre d’eau ? Il croient tenir une multinationale cotée en bourse ? T’es pas chez les traders là !
    Ce n’est pourtant pas les retours que j’ai eu d’autres amis qui ont travaillé à NYC donc cela doit être spécifique à l’ entreprise .
    Bon courage et n’hésites pas si tu as besoin de parler hein !
    Bises

    céline

  2. Ça ira mieux d’ici quelques semaines. Ils sont peut être stressés et dans le rush à cause de la semaine courte qui arrive. Ils veulent tout finir et partir tranquilles peut être, vas savoir!
    Dans tous les cas, il faut poser des questions, il y aura bien quelqu’un pour te répondre au bout d’un moment.
    Bon courage pour la suite et à bientôt!

    • Oui, effectivement, j’ai cru comprendre qu’ils étaient à la bourre pour rendre un truc à la fin du mois.
      Donc je verra ce que ça donne la semaine prochaine (je suis malgré tout sceptique sur l’intérêt de dilapider 2 semaines de facturation à prendre quelqu’un pour attendre)

  3. Ah ben ça donne envie lol il va te falloir être forte car oui ne parler à personne de la journée c’est dur… t’es pas à l’usine quand même… Après comme le dit céline ça doit être spécifique à ta boîte, laisse toi du temps pour voir l’évolution. Rien ne t’empêchera après de chercher ailleurs 🙂
    Bon courage en tout cas !

  4. Gloups! Pas très motivante comme semaine 🙁 autant le plateau plein de bureaux cloisonnés, ça ne m’étonne pas, autant l’ambiance froide et la non communication m’étonne beaucoup! C’est peut être une période particulière pour la boite, j’espère que ça va vite changer!

  5. C’est trés courageux de rester dans une telle ambiance! et en plus ils virent du jour au lendemain
    Ce n’est pas du tout l’ambiance de la boite ou travaille mon fils aux USA ( de nombreuses nationalites dans la boite)
    Regardez d’autre annonce; petit à petit votre anglais va s’ ameliorer vous pouvez consulter ce site d’emplois:bright.com
    on sait jamais!
    Gardez le moral

  6. Bonjour,

    Bon courage, pas évident d’aller bosser dans cette ambiance.
    Mais c’est tjrs une première expérience américaine.
    En attendant, une opportunité… ce qui peut aller vitre au USA.

    Sandrine

  7. wow!
    je pense que c’est ta boite…et peut etre aussi le fait de travailler avec des indiens (?).
    pour moi: cubicles aussi mais ambiance bien plus sympa: oui oui on se parle!
    par contre, c’est pareil pour la pause lunch…ils la prennent devant leur ecran…au debut ca me semblait ‘du n’importe quoi’ mais maintenant je fais pareil !
    meme s’il m’arrive de luncher en dehors avec certains collegues, ou des amis!

  8. waouh…. pas facile le premier contact ! Je continue à vous admirer pour votre courage, d’autant que la barrière de la langue est vaiment un handicap supplémentaire…. Bravo, et je suis sure que tout cela va payer et que cette expérience sera positive pour vous.

  9. Bonjour Caroline,

    Ce que j’ai pu lire sur ta semaine, confirme mon point de vue. D’abord comportement totalement normal des Indiens. Ils sont tous carriéristes et individualistes. La question qu’il faut que tu te poses c’est : dans qu’elle j’ai envie de travailler. C’est très important pour les reste. Pour l’instant tu es là, c’est déjà ça. Mais continue tes recherches pour trouver ta compagnie de « rêve ». D’après mon expérience si tu bosses dans une boite américaine, voire même avec plusieurs nationalité c’est encore mieux.
    Bon courage et puis ce n’est que le début.

  10. Ouch! C’est la douche froide!
    ça change de l’hospitalité et l’ouverture d’esprit qu’ont soit disant les américains. Quand ils sont au travail, ils se mettent en mode machine on dirai. Je te souhaite bien du courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *