Qui dit mieux ?

House auction concept. 3d illustration on white background

Nous sommes mercredi, il est midi. Nous pouvons donc supposer que les deux autres acheteurs potentiels de la maison ont donné eux aussi leur prix. Nous allons donc bientôt avoir une réponse ; ça ne devrait pas être compliqué : le plus élevé gagne et puis c’est tout, non ?

Et si nous nous retrouvions à égalité avec un autre ? Là, non, nous ne pouvons pas ré-enchérir…

À 14h, nous appelons Barry : « alors ? Tu as des nouvelles ? Non ? Ah… Tu nous tiens au courant, n’est-ce pas ? »

16h, toujours pas de nouvelles…

17h, toujours rien…

Non, mais ce n’est quand même pas possible de passer une après-midi entière à calculer le max parmi trois nombres !!?

On va devenir fous, là…

18h, Barry nous appelle. Ah ! Alors ? Alors ?

« – Vous êtes à égalité avec un des autres. Cette fois-ci personne ne va monter le prix, mais nous devons penser à un deal sweetening

– Deal what ?

– Globalement, réfléchissez à ce que vous pourriez faire pour rendre votre dossier plus intéressant que celui des autres. Par exemple, vous pouvez dire que vous prenez en charge les premiers $1,000 sur les travaux potentiels qui résulteraient de l’inspection. Ou vous pouvez chercher d’autres idées. Je vous laisse un peu de temps ; il faudrait me dire ça d’ici une heure ! »

Donc, maintenant il faut se creuser la tête pour trouver des idées qui pourraient convaincre les vendeurs de nous choisir. Nous reprenons déjà l’idée de Barry, et histoire de faire encore mieux nous pourrions même prendre en charge les premiers $2,000 sur les travaux potentiels.

Quoi d’autre ? Hmmm… Par exemple, nous devions diviser en deux paiements notre apport : une fois après la signature, et une fois à la remise des clés. Nous pourrions mettre tout en une seule fois ; c’est bien ça, non ?

Là nous ne voyons pas vraiment d’autre idée à proposer. Mari prend le téléphone pour communiquer ces deux informations à Barry et là je lui dit : « Tiens, histoire de nous démarquer, tu lui dis aussi qu’on offre une bouteille de vin aux vendeurs si ils nous choisissent! »

Pour résumer donc :

  • $2,000 pour les potentiels travaux résultant de l’inspection (Barry nous dit « Waouh, c’est généreux ça ! »)
  • les 15% d’apport en une seule fois
  • une bouteille de vin (l’idée a bien fait rire Barry qui aimerait bien en avoir une pour lui aussi si ça marche)

Barry est ravi de nos propositions et nous dit qu’il est vraiment confiant pour nous avec ça.

Quelques minutes plus tard, ma copine Hélène qui vient d’acheter une maison m’appelle pour me dire qu’elle avait eu à faire face à la même chose quelques mois plus tôt. Elle me dit qu’elle avait écrit une belle lettre de motivation à destination des vendeurs pour faire ressortir son dossier et que c’est probablement grâce à ça qu’ils ont eu leur maison. Par ailleurs, comme elle est sympa, elle m’envoie aussitôt sa lettre dont je m’inspire énormément et que j’envoie 15 minutes plus tard à Barry pour qu’il la fasse parvenir aux propriétaires.

Il est 19h45, je suis confiante.

21h, les vendeurs sont probablement en pleine discussion. Mari et moi tournons en rond. Nous sommes confiants car Barry est confiant. Je pense que ma lettre de motivation va leur plaire ; je la relis plusieurs fois…

22h26: Barry appelle et nous n’entendons même pas le téléphone. Ce n’est qu’une bonne demi-heure plus tard que nous trouvons le message sur notre répondeur :

« Bonsoir, c’est Barry, je suis désolé de vous appeler aussi tard mais je viens juste d’avoir le retour de l’agent qui a listé la maison. Les vendeurs ont discuté pendant 1h45 pour peser le pour et le contre des deux dossiers et je dois vous dire que malheureusement vous êtes arrivés deuxièmes à peu de choses près. C’était très serré et bien que votre proposition était vraiment très intéressante, les autres acheteurs ont décidé de monter leur apport à 30% et c’est finalement ce qui a décidé les vendeurs à choisir leur dossier, même si je trouve personnellement que le vôtre était bien plus intéressant et que blablabla…  » Là, tu n’écoutes même plus la suite…

 

 

7 commentaires sur mon article “Qui dit mieux ?

  1. Oh je suis désolée pour vous 🙁
    Mais si ça se trouve, l’acheteur choisi va se rétracter et puis de toute façon cette première expérience vous aura donné plein d’infos pour trouver THE maison! Il y en a forcément une qui vous attend 😉
    Courage !

  2. Bon, le côté positif c’est que vous savez comment ça se passe maintenant … il y aura une autre occasion !
    Je vous souhaite une bonne continuation dans votre recherche.

  3. Ohhhhh…. je suis vraiment désolé pour vous. …. on est tjrs déçu dans ce genre de situation…. bon courage pour la suite des recherches. …la prochaine sera magnifique j’en suis sûr 😉

  4. Sorry! Mais au moins ça vous a donné un avant-goût / montré les démarches pour la suivante – qui sera sans doute LA bonne (et mieux que celle là).
    Courage!

  5. Bonjour,

    ça fait longtemps que je n’étais pas venu sur le site.
    Je vois que tout vas bien.
    J’hallucine sur la lettre de motivation pour que les vendeurs vous choisissent.
    En France, les garanties financières sont le seul critère.
    Autre pays autres mœurs.
    Bon courage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *